Le Cabinet de Physique du collège Gambetta renferme deux sphères armillaires du 18ième siècle. Héritées de grecs, ces représentations géocentriques de l’univers ont traversé le Moyen Age et appuyaient les cours d’astronomie dans les premières universités européennes comme Bologne et Cahors.

sphère historique

Un atelier spécifique de 10 élèves volontaires de 5ième et 4ième (12-13ans) a mené à bien ces travaux sur la seule partie scientifique du projet Comenius Regio.

Les activités réalisées et les résultats

Pour « s’approprier l’objet scientifique en comprenant son fonctionnement » (action n°1), les approches expérimentale, d’observation, documentaire et de modélisation se sont complétées.

Un relevé expérimental de la course du soleil vue de Cahors, à plusieurs dates, une observation en planétarium et des modélisations simples ont montré la pertinence de la représentation du mouvement su soleil par rapport à la terre.

Plusieurs petites maquettes ont construit un parcours progressif pour installer cette représentation inhabituelle, liée à notre perception quotidienne : arc de cercle parcouru par le Soleil durant la journée et mouvement des étoiles sur la sphère céleste durant la nuit suivant le jour de l’année et la position de l’observateur. Le phénomène des saisons a été décrit dans cette approche.

courses extrèmes du soleil

expérimentation courses du Soleil

 

 

 

 

 

 

Les présentations décrites plus loin prouvent une appropriation satisfaisante par les jeunes de la sphère armillaire comme instrument d’astronomie.

Pour « fabriquer une maquette de sphère armillaire » (action n°2), les plans ont été fournis par le partenaire scientifique « Carrefour des Sciences et des Arts » (CCSTI du Lot). L’expérience de Jean Ripert a été primordiale pour la partie pratique.

Les dix anneaux (« armilla » en latin, d’où l’adjectif « armillaire ») ont été réalisés en carton rigide et assemblés. La sphère intérieure mobile porte les étoiles des constellations du zodiaque et le soleil (choix du jour de l’année). Un dispositif glissant peut l’incliner dans la sphère extérieure qui matérialise l’horizon pour l’observateur terrestre (choix de la latitude du lieu d’observation).

La maquette de sphère armillaire fabriquée par les jeunes a un diamètre d’environ 40 cm, et permet de reproduire les observations attendues.

maquette fabriquée

observation géocentrique

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour « réaliser un film pédagogique » (action n°3), la démarche pédagogique du projet a été choisie pour scénario avec ses investigations (questions, hypothèses, recherches, validations) et ses fabrications. Les prises de vues durant les activités sont complétées par des interviews explicatives des jeunes. Le montage a été assuré par Informa’Tic. Une présentation orale est prévue à la suite du film sur l’utilisation d’une sphère armillaire.

La vidéo est visible sur : http://www.dailymotion.com/video/k66teBWYPfIToA6dPdY

En amont, des enseignants du collège avaient participé à une formation avec l’association « Gindou Cinéma » pour apprendre à réaliser une vidéo. Les apports théoriques et pratiques ont permis de réaliser un film d’exercice en abordant l’écriture du scénario, le tournage et le montage, guidés par Laurent Salgues, réalisateur. Cette fiction humoristique « Comenius Armilla » met en scène une sphère armillaire, Inachevée, elle est visible en accès réservé sur le site du collège.

La valorisation spécifique du projet « sphère armillaire »

La présentation des résultats par les jeunes était un objectif du projet. Elle s’est concrétisée à plusieurs occasions :

– article dans le journal numérique du collège Gambetta à l’automne 2013.

– Concours scientifique national « C Génial » : 2ième prix académique le 9 avril 2014. Exposition à Toulouse et présentation orale aux jurys par trois jeunes.

– mobilité Comenius à Bologne d’avril 2014 : présentation à l’école Istitu Comprensivo 16.

– journée « Vivre Ensemble » du collège Gambetta du 11 juin 2014 : présentation à 50 jeunes dans un atelier d’astronomie « Drôles de maquettes ».

– Journées du Patrimoine du 21 septembre 2014 : présentation aux visiteurs du Cabinet de Physique.

concours C Génial Toulouse

 

 

 

 

 

Conclusion

Le projet sur la sphère armillaire a été réalisé et sa valorisation se poursuit.

Au sein de Comenius, il illustre la notion de patrimoine scientifique, plutôt à l’écart malgré sa grande importance à Bologne.

Malgré les difficultés conceptuelles liées au caractère relatif d’un mouvement, les jeunes ont compris l’intérêt de la représentation géocentrique de la sphère armillaire, à coté de la représentation héliocentrique désormais généralisée.

Ce travail apporte un exemple concret de sensibilisation au patrimoine à travers un projet pédagogique actif de recherche souvent mis en œuvre dans les collèges d’enseignement. La valorisation par les jeunes eux-mêmes est à la fois le gage d’un travail assimilé et une clé proposée pour rendre efficace une sensibilisation plus large.

 

Remerciements :

Justine, Lucie, Théo, Lucas, Simon, Angèle, Kathline, Audrey, Alexia, Thomas

Jean Ripert, Laurent Salgues, Christophe Ponsonnaille

 

Advertisements